Cliquer sur l'image pour agrandir
Le BAC et la Maison du passeur
Ah ! Le bac de Menil ! Si Menil n’avait plus son Bac, ce ne serait plus Ménil !
A l’instar de Laval qui a su conserver ses bateaux-lavoirs, Menil n’a pas sacrifié cet ancien moyen de passage dont on pouvait encore en dénombrer une trentaine au 19e siècle. Le voici, maintenant, seul et unique dans le département, et les valeurs de retour à la nature en usage aujourd’hui lui donnent encore plus de charme et d’intérêt.
Sachez que, sous l’ancien régime, à ce même endroit, une barque assurait le passage des habitants du château de la Porte vers le bourg et inversement, séparés qu’ils étaient, tous les deux par 80 m. de rivière. Au début du 19e siècle, les pouvoirs en place firent en sorte d’officialiser ce type de traversée fort utile en ce lieu, distant, en amont et en aval, de sept km. d’un pont.
 
La fonction de passeur était dûment créée, avec son logis, son jardin, ses obligations et ses rétributions pour faire franchir la Mayenne à qui voulait ou qui pouvait, humains ou bestiaux.
Dans les années 1980, la vulgarisation de l’automobile n’assurait plus la rentabilité du bac et, seule, la volonté des élus de Menil de le conserver le sauva d’une disparition certaine.
Avec la création du camping tout proche, des lieux d’exposition, de la guinguette, du chemin de halage et des jeux pour enfants, le voici devenu, aujourd’hui, l’incontournable attraction qui donne à tous, piétons, cyclistes, cavaliers, motards ou automobilistes, l’occasion de traverser la rivière dans la bonne humeur.
C o m m u n e    d e
Ménil
Rechercher
AccueilDécouvrir la commune Infos utilesVie associativeTourisme & LoisirsEcole 
©  Copyright 2015 - Mairie de Ménil
ContactService PublicMarché PublicMentions légales