Sur les six kilomètres de rivière qui traversent la commune, du nord au sud, quatre barrages régulent le cours de la Mayenne avec, chacun, une déclivité d’environ un mètre. Les deux extrêmes, celui de la Bavouze et celui de Formusson, ont été déplacés et reconstruits lors de la campagne de canalisation de la rivière des années 1860. Les deux autres, appelés « de la roche » et « du gué », plus proches du village, ont été épargnés grâce au creusement du canal qui les contourne.
 
Ces barrages ont assuré, depuis la nuit des temps, le fonctionnement de six moulins à farine situés sur la commune, moulins appelés « la petite bavouze », « la petite roche », »la grande roche », « la gourre », « le gué » et « formusson ».Vaincus, petit à petit, par la préeminence des grandes minoteries, le dernier fermera ses portes en 1999, à la recherche d’une nouvelle affectation. Plus de charrois de sacs de grains, plus de camions de farine, seuls restent quatre sites à l’apparence intemporelle, bercés par l’écoulement des eaux et appréciés, Ô combien, des touristes de passage, pour leur charme reposant.
Cliquer sur l'image pour agrandir
Cliquer sur l'image pour agrandir
Les moulins et les barrages
C o m m u n e    d e
Ménil
Rechercher
AccueilDécouvrir la commune Infos utilesVie associativeTourisme & LoisirsEcole 
©  Copyright 2017 - Mairie de Ménil
ContactService PublicMarché PublicMentions légales