Le lavoir

Inauguré en 1863 d’après les plans de l’architecte Leroy, ce bâtiment en forme de U a été conçu pour recevoir une vingtaine de lavandières à la fois. Alimenté en eaux claires par les sources descendues du coteau voisin, il apporta le progrès, surtout aux habitants du « haut du bourg », ceux du « bas du bourg » continuant à utiliser la rivière pour y blanchir leur linge. 


En 1965, l’arrivée de l’eau courante à Ménil sonnait le glas de ce lavoir dont l’auteur avait, vraisemblablement, surestimé l’usage.